L’Argent, et si nous en parlions !

Quelle conception de l’argent avons nous ?

Nous avons pratiquement  tous grandis dans des familles où l’argent ne faisait pas partie des conversations à table, autour des repas ensemble. Cependant, au fond de nous, nous avons pu ressentir une sensation par rapport à l’argent. – Ceux qui ont grandi “une cuillère d’argent à la bouche”, selon l’expression, gardent certainement une douce sensation quant à cette époque.

Cette sensation peut perdurer à ce jour car la vie continue de les combler et l’argent couler à flot. Cependant, ce souvenir d’enfance peut avoir un goût amer maintenant car l’argent fait défaut. Là aussi, différemment selon la mesure de chacun. Soit il n’est pas être suffisant pour couvrir les dépenses courantes, soit pour permettre une vie sans compter connue enfant.

La plupart d’entre nous, ont pu grandir au milieu de certaines tensions, stress, disputes dus au manque,ou l’insuffisance. Dans notre candeur de petite fille ou petit garçon, nous avons ressenti cela, sans nous en occuper.  Car ce qui comptait en fait pour nous, c’est que nos parents comblaient nos besoins vitaux : le toit, l’alimentaire, le vêtement.. De plus, comparer aux pays pauvres, nous bénéficions d’un grand confort : maison chauffée, éclairée, eau chaude, jouets…. bref, rien d’affolant en soit.  

Mais, en sommes nous si surs ?

l'atgent

MON ENFANCE

Pour ma part, j’étais dans la catégorie 2. J’ai même eu la chance petite de voyager, partir en vacances avec la caravane. J’ai eu des parents dévoués et n’ai manquer de rien, bien au contraire. Merci maman, merci papa !

Pourtant, à ma pré ado, j’ai pu commencer à sentir un stress à la maison, bien que la plupart du temps en ballade avec mes amis. Eh, oui, à l’époque, il n’y avait pas d’ordi…. J’entendais des disputes, sans me souvenir de paroles très précises mais autour de cet argent. Maman faisait beaucoup de ménages et boulots divers pour s’en sortir. J’avais compris que papa n’avait plus de boulot mais sans comprendre ce qu’il se passait… 

Ma 1ère expérience de Surnaturel par la Foi Vivante en Dieu au travers de sa Parole était vers l’âge de 16 ans. Maman était en pleine découverte la Foi et m’a proposé que nous prions toutes les 2 pour que Dieu vienne à notre aide. C’est à ce moment que j’ai commencé à prendre conscience d’un problème d’argent qui semblait vraiment grave. Ce n’est que plus tard que j’ai mesuré l’ampleur…

Nous avons donc prié avec Foi, s’appuyant sur la Bible et ses promesses. Et là, j’ai pu assister à un miracle ! Peu de temps après, mes parents furent contacter par une vieille dame, très riche pour travailler tous les 2 pour elle. Nous avons donc déménagé au rez de chaussée d’une superbe maison au Cap d’Antibes ! Papa s’occupait du jardin et des déplacements de Madame et maman du ménage et cuisine. Une chose dont je me rappelle, c’est la paix qu’il s’est dégagé dans la famille lorsque l’offre est arrivée.

Et c’est à ceci que l’on peut constater que cela vient bien du Dieu du Surnaturel. La foi Vivante et confiante est une grande joie pour Lui et non, son bras n’est jamais trop court pour sauver un malheureux qui crie à Lui.

ET APRES ?

Ensuite, j’ai terminé mes courtes études, travaillé un peu pour apprendre à gérer mes 1ers écus. Puis, j’ai épousé l’homme qui est devenu le papa des mes enfants, homme craignant Dieu, mais avec un rapport à l’argent assez erroné également. Un peu plus âgé que moi et avec plus d’années de travail, il s’est trouvé normal que ce soit lui qui s’occupe de nos finances. Cela me convenait parfaitement car j’ai eu mes 1ers enfants rapidement et avait bien autre chose à gérer ! Et qu’on ne me dise jamais qu’une femme au foyer ne fait rien ! Les hommes qui ont essayé sont, en général, vite retournés au boulot Winking smile 

Nous étions heureux et ne manquions de rien, ayant même la chance de partir en congés au moins 2 fois par an avec nos enfants. Je sais que c’est un privilège. Mais , d’un autre côté, pour se permettre cela, les restrictions étaient sévères. Il avait toujours peur de manquer et comptait le moindre centimes à chaque sorties d’argent et c’était souvent un moment de stress intense si le matelas de sécurité minimum était à peine entamé… Mais là aussi, l’argent ne fait pas le bonheur. Dieu nous enseigne des valeurs bien au dessus. Alors, comment faire ?

SE DETACHER

Les circonstances de la vie terrestre parfois douloureuses et au combien difficiles à gérer m’ont amenées à m’occuper seule de mes enfants. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée sans moyen de paiement. Avec un travail de VDI (vendeuse domicile indépendante) qui ne me rapportait qu’un petit complément, mais pas de quoi vivre et payer les charges courantes. Ce furent des années difficiles à beaucoup de niveau, mais la fidélité de Dieu est magnifique malgré mes infidélités envers Lui, je dois confesser. Il m’a toujours guidé et conduite car Il m’aime ainsi que mes enfants.

De petits travails, en formations, j’ai du apprendre à gérer ce monstre qu’est l’argent. Un monstre insatiable qui en veut toujours plus. Un menteur, nommé Mammon dans la Bible par Jésus, qui nous fait croire que nous ne serons plus rien, des rebuts de la société, appelé un jour à l’autre à mendier notre pain, s’il n’est plus là. Dans le fond, quand on y réfléchis, c’est vrai. Mais est ce la Vraie vérité ? Eh bien NON !

POURQUOI ?

Parce que tout ici bas passera et que déjà maintenant, nous ne pouvons emmener aucunes de nos richesses quand nous mourrons. A l’heure où j’écris ces lignes, nous avons 2 présidents qui jouent l’un envers l’autre à qui sera le plus fort et le plus fou avec la bombe nucléaire. Alors qu’ils s’amusent à faire des démonstrations de force, nous sommes au milieu, redoutant le pire et priant Dieu de nous laisser encore du temps pour Lui ramener des âmes…  La bourse, qui spécule avec notre argent monte et redescend en fonction des événements. Pendant que les uns sont heureux d’avoir, pour un temps, gagner quelques millions, d’autres pleurent d’avoir fait les mauvais choix.

Mais les riches valent ils mieux que les pauvres ? Mieux que ceux qu’on délaisse aux bords de nos trottoirs où dans ces pays dits pauvres qu’on ne voit pas et probablement jamais à part dans quelques reportages que l’on passe très tard le soir ? l'argent et la bourse

 

QUELLes VISIOns du monde et DE DIEU POUR L’HOMME ?

Elle sont aux antipodes l’une de l’autre : 

– Pour Dieu, il faut donner pour recevoir. Quel concept !

– Pour le monde, il faut travailler dur. La loi du travail est vendre pour acheter.

– Pour Dieu, l’homme est la prunelle des yeux de Dieu, son chef d’oeuvre, son ami. L’homme a été créé esprit pour communiquer avec Dieu et rester dans la paix et la joie. Dieu est malheureux de voir sa création se détruire ainsi. La voir courir toujours plus après l’argent qui ne lui donnera jamais le bonheur aspiré par tout son être. Dieu nous a créé pour gérer sa création, cultiver proprement la terre, construire et non détruire. Multiplier et non pas réduire. Oui, nous avons été créé pour entrer dans son repos, dans les œuvres de bonheur qu’Il a prévu d’avance pour chacun d’entre nous.

– Pour le monde, l’homme n’est plus rien. Un pantin qui est là pour payer toujours plus d’impôts et charges. Là, pour  renflouer des dettes virtuelles qui grossissent chaque minutes. Exploité, comme un esclave, au désirs plus ou moins juste d’un patron qui n’a d’ambition que la rentabilité. Exploité par un employé qui peut être totalement irrespectueux ou malhonnête. Et l’homme a l’impression d’être libre ! Mais il n’y a jamais eu autant de burn out, de problèmes d’AVC dus au stress, cancers dus à l’angoisse de tout perdre et j’en passe. L’homme a force de s’épuiser et perdu ses véritables valeurs.

– Pour Dieu, les métaux Or et Argent Lui appartiennent. Il est le créateur de toutes choses ! Nous constatons dans beaucoup de passages bibliques que l’argent était la monnaie de tous les jours. Elle permettait d’acheter les choses courantes de la vie. L’or, quant à lui, était destiné pour des transactions avec plus de valeurs. Les hommes ont toujours commercé avec cette monnaie naturelle que Le grand Créateur avait mis entre leurs mains. Dans le cas où, dans certaines civilisations, nous trouvons quelques pièces métalliques, elles avaient toute une contrepartie en or ou argent. 

Pour le monde, l’argent est définitivement devenu virtuel depuis le président Dixon en 1971. C’est à dire qu’avant, vous ne pouviez pas fabriquer plus de dollar que vous n’aviez d’or. L’or était la contrepartie de la monnaie de chaque pays. Par exemple en 1914, une once d’or valait 20 dollars, 4 livres… chaque pays avait sa monnaie en contrepartie de l’or possédé dans ses coffres. Cette loi devait être temporaire, juste pour rétablir le cours du dollar dans le pays. Cependant,  elle a été ratifiée en 1976 à cause de la guerre du Viêt Nam qui a trop coûte à l’Amérique. Savez vous que les 2 guerres mondiales n’auraient pas durées aussi longtemps et faire autant de morts ? Cela aurait été si les hommes avaient continuer à utiliser l’or comme monnaie. Ils n’en avaient plus, et là était le problème… 

N’est ce pas illogique ? Maintenant, tenez en main le plus gros billet existant et essayez de trouver une contrepartie derrière. C’est ainsi que la monnaie du monde n’est que virtuelle et que les planches de billets tournent à plein régime pour prêter aux pays ou aux plus riches. Cette œuvre a été initiée par le diable afin de faire croire à l’homme qu’il pouvait encore se passer de Dieu, en créant quelque chose : des billets. Mais si Dieu a créé l’or et l’argent à partir de rien, les hommes soumis à l’idée diabolique, n’ont pu créer des billets et pièces qu’avec du simple papier et métal.

Quelle richesse nous possédons !!! Et la véritable richesse, l’or et l’argent, où est elle alors ? En Dieu !

l'or et l'argent sont à Dieu

MON EXPERIENCE

Alors que j’ai toujours géré au mieux mon argent avec l’aide de Dieu, fidèle à la dîme et les offrandes, je n’ai jamais manqué de rien jusqu’au jour où…  Dieu devait m’enseigner. Au de là de la bénédiction, je devais comprendre encore plus profondément ce que les vérités Bibliques sur ce sujet signifient.

Après mon déménagement conduit par Dieu, je me suis trouvée en difficulté financière et mes comptes sont passés comme jamais au rouge fluo ! Cependant, alors que quelques mois auparavant j’aurais totalement paniqué et eu des cernes d’éléphant sous les yeux, faute de sommeil, j’étais en paix. Cette paix Surnaturelle de l’esprit que personne ne peut donner si ce n’est le St Esprit. Je m’appuyais sur les promesse de Sa Parole. Non, il ne me laissera pas car je marche sur le sentier de la justice et que je suis son enfant. Je continuais à acheter de la nourriture, vêtir mes enfants, tout en faisant attention à ne pas faire de dépenses inutiles, juste le nécessaire. Comment cela pouvait il être possible ? Continuer à dormir, alors que mon travail ne donnait rien (je suis indépendante et non salariée) ?

En fait Dieu avait commencé à me préparer en changeant justement ma manière d’appréhender cette monnaie virtuelle. J’avais pris conscience qu’un jour ou l’autre, elle s’écroulerait et que s’ensuivrait une grande faillite, surtout pour tous ceux qui auront placés dans des spéculations et n’auront plus rien. Çà arrivera, c’est certain, cela ne peut continuer à tourner dans le vide, juste au bon vouloir de quelques immenses fortunes. Et là, il y aura beaucoup de pleurs, de cris, de désarrois et malheureusement de suicides. Je dois, nous devons nous préparer en fortifiant notre Foi Vivante sur le Dieu qui pourvoit aux besoins de ses enfants.

la benediction

Alors, si nous replacions l’argent à sa juste valeur ? Pourquoi environ 15 % de la Bible traite de tout ce qui tourne autour de ce fléau, autrefois créé pour de bonnes utilisations ? Tout Simplement car Dieu veut, dans ce domaine également que nous Lui fassions confiance ! Et s’il dit que l’on ne peut servir 2 maîtres, c’est que forcément, il y a un danger immense de tomber dans les pièges tendus de l’ennemi ! Soyons vigilants, choisissons le bon camps !

De mon côté, Le St Esprit m’a montré clairement sa vision et a déclenché des circonstances extérieures pour que j’arrête de travailler inutilement et me consacre à son plan.La Foi chrétienne est la seule religion où le travail est à l’honneur. La Bible ne commence t’elle pas par l’œuvre de Dieu, Sa Création ? Pendant 6 jours Dieu a œuvré et le 7ème, Il s’est reposé. S’il l’a fait, c’est que cela est juste et bon. (Genèse 1 et 2).

Le travail qu’Il souhaite pour ses enfants n’est pas un travail qui va les conduire à l’épuisement. Ce n’est pas non plus une seule course à la survie, puisque cela Dieu nous fait la promesse d’y pourvoir, si nous marchons dans Son Obéissance. Non, le travail selon Dieu est un travail épanouissant, pour Sa Gloire et l’avancée de Son Royaume. Où que ce soit que vous travailliez, si vous êtes épanouis, n’êtes pas obligés de marcher dans le pêché, le mensonge et pouvez apporter de Son Royaume, alors vous êtes à votre place ! Si ce n’est pas le cas, n’abandonnez pas, mais priez. Demandez au Seigneur de vous montrer ce qu’il veut pour vous, où vous serez utile et Heureux. Assurément, Il vous le fera et amènera les circonstances pour que vous puissiez entreprendre ce nouvel emploi.

Jérémie 29/11 . “Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.”.  (Retrouvez ici d’autres versets)

Une règle importante : On ne quitte JAMAIS par démission, mais toujours par conviction !

IL EST ADONAÏ JIREH, LE DIEU QUI POURVOIT ! 

Et vous ? Quelle est votre vision sur l’argent ? En êtes vous esclave, ou est il à vôtre service ? Laissez un commentaire et faites un petit test, ici ! 

One Reply to “L’Argent, et si nous en parlions !”

  1. […] Quelques versets tirés des nombreux existants sur ce sujet si brûlant : (Retrouvez ici l’article concerné) […]

Donnez nous votre point de vue