Curetage d’un bébé sans cœur ! solution ?

coeur qui bat

EXODE 4/11 : “ L’Eternel lui dit : Qui a fait la bouche, les yeux, le coeur de l’homme? et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle ? N’est-ce pas moi, l’Eternel ?”

La vie a 3 était paisible cet automne là. Une petite fille marchant tout juste remplissait nos coeurs et nos journées de joie. Comme beaucoup de parents, on aurait pu s’arrêter là, mais l’envie de lui donner un petit frère ou une petite sœur avait déjà jailli dans nos esprits. C’est donc avec joie que, certain signes physiques ayant disparus, je compris que mon habitat intérieur avait certainement été pris d’assaut par un petit être. Rendez-vous pris pour une prise de sang qui confirma cela sans aucun doute. Et déjà les plans sur la comète prennent place… Je n’avais à cette époque jamais entendu parler de ce mot : “curetage“..

bébé coeur

 

L’échographie

Quelques semaines plus tard, le temps de réaliser la 1ère échographie arriva. Nous étions très impatients, c’est toujours une grande première ! Je m’installe sur la table  et on me badigeonne le ventre de ce gel visqueux et très froid. Puis la machine fouineuse se met en prospection et découvre bientôt le trésor. On ne voit pas très bien à cette époque, mais nos yeux distinguent bien une petite forme blanche à l’écran. Il est bien trop tôt pour en montrer le sexe, mais il est déjà assez formé pour que le médecin puisse effectuer ses mesures et points de contrôle. Bizarrement, il ne trouve pas de cœur, ni ne l’entend… Avec un regard grave, il appuie sur mon bas ventre avec la sonde, tourne dans plusieurs sens.. Rien. Mais, la taille correspond aux nombres de semaines d’aménorrhées. Alors, Il me redonne rdv 15 jours après afin de contrôler ce “petit” soucis. Quelques jours plus tard, des petits saignements proviennent et l’examen visuel est avancé. Toujours aucune trace de cœur. Le gynécologue en conclus à un embryon sans vie, que le corps décide d’évacuer tout seul. Pour être sur, il me convoque à un curetage en clinique la semaine d’après si d’ici là il n’est pas “tomber” tout seul. Nous sommes tristes, mais pas abattus. Nous nous confions au Seul Créateur capable de donner la vie, là où aucun scientifique n’a jamais réussi à la donner dès son commencement. Job 31/15 : “ Celui qui m’a créé dans le ventre de ma mère ne l’a-t-il pas créé ? Le même Dieu ne nous a-t-il pas formés dans le sein maternel ?” Malachie 2/10 : “ N’avons-nous pas tous un seul père? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ?” Ephésiens 2/10 : “ Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.” Nous savons dans notre cœur que Dieu va faire un miracle cette fois-ci encore et nous décidons de le remercier car Son action Surnaturelle est en marche et que nous ne marchons, non par la vue, mais par la Foi (2Co. 5/7) Psaumes 13/6 : “Moi, j’ai confiance en ta bonté, J’ai de l’allégresse dans le cœur, à cause de ton salut. Je chante à l’Eternel, car il m’a fait du bien.” (Pour ceux qui veulent savoir comment fonctionne la Foi Vivante, cliquez ici pour voir ma vidéo sur le sujet ou ici pour le podcast.)

Le Miracle

La semaine d’après, avant toute intervention de curetage, je demande une nouvelle échographie. Et là, le miracle a eu lieu ! Un cœur qui bat ! Le médecin n’en revient pas car à ce stade avancé de grossesse, il était impossible qu’un cœur puisse apparaître. Dieu n’est il pas le Dieu du Surnaturel ? La Foi Vivante reste une ferme assurance des choses que l’on espère… surtout lorsqu’elle est placée dans Le Père, Le Fils Jésus-Christ et le St Esprit. Six mois plus tard, nous tenions dans nos bras un beau petit garçon en très bonne santé !

Dieu reste maître, même sans miracle…

Cependant, Dieu doit rester le maître de nos vies quoiqu’il se passe, c’est cela la Foi Vivante également. Comprendre que tout ce qu’Il fait dans nos cœurs est bon, agréable et toujours parfait, même lorsque nous ne comprenons pas. Quelques années après, j’ai vécu de nouveau la même situation sur le sol africain et malheureusement, j’ai fait une fausse couche à quelques mois. Pourquoi Dieu a t’il sauvé la première fois et pas à ce moment ? Je l’ai compris plus tard et c’était préférable pour moi. Alors que je ne pouvais voir mon avenir, Lui, omniscient, le connaissait… Job 1/21 : “L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté. Que le nom de l’Eternel soit béni ! ” C’est douloureux, oui, mais en toute chose, Dieu a toutes les données dans Sa Main. Si nous savons rester confiant et reconnaissant, comme pour Job, Il sait nous réconforter et nous donner bien davantage. Dieu n’a pas à nous donner d’explication, Il attend juste dans notre cœur la confiance sachant que c’est un Père Aimant qui nous conduira toujours dans de verts pâturages. Comme David, à travers les épreuves, trouvons refuge en Lui et disons Lui : Psaume 23/4 : “Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent.” Je suis sure que vous avez tous entendu déjà ce verset : Romains 8/28 : “ Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.” Pour une personne qui souffre, il est évident que cela n’apporte pas la consolation car on peut penser que Dieu aime faire souffrir. Ce qui, bien évidemment n’est pas le cas ! Nous pouvons simplement comprendre à travers ce verset que si nous Lui avons remis notre vie, Il a prévu une compensation bien plus grande que ce qu’on peut imaginer à ce moment là. Notre âme a le droit d’être accablée, mais elle ne doit en aucun cas nous entraîner vers le fond. Notre esprit, en relation avec l’Esprit Saint, doit continuer à louer Dieu aveuglément et Lui faire confiance. Le Surnaturel se trouve à cet instant et va déclencher son flot de paix, de joie et bénédictions spirituelles. Et rappelons nous ces versets, ô combien encourageants : 1Pierre 1/6-8 : “ C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves afin que l’épreuve de votre Foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra…” Faire grandir sa Foi en Dieu par Sa Parole et un bon livre, en cliquant ici Et vous ? Suite à mon témoignage, allez vous remettre votre confiance à Dieu et vous attendre à Lui ?  

Donnez nous votre point de vue