Le petit renard et les vignes en fleurs

Cantique des Cantiques 2/15 : “Prenez-nous les renards, les petits renards qui ravagent les vignes. Car nos vignes sont en fleur. Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui. Il fait paître son troupeau parmi les lis.”

 

Une bonne idée Seigneur !

C’était une belle journée d’automne qui s’annonçait, j’avais un client à voir et de l’administratif à faire. En me levant, je sentis la douce voix du St Esprit parler à mon esprit : “et si tu allais travailler à l’extérieur aujourd’hui ?”. Ma foi, c’était une bonne idée ! Je préparais donc mes affaires, en y ajoutant quelques fruits et mon ordinateur portable. Et je pris la route pour mon rendez-vous. En sortant de chez mes contacts, je me ré-installais au volant de ma voiture, mis le moteur en route et réfléchis. Depuis peu dans la région, je ne savais pas trop où aller, même si, en plus de travailler j’avais eu soin de prendre mon appareil photo.

Je pris donc la direction du vignoble aux multiples couleurs : vert, rouge, orange, or… Sous le soleil, ça promettait de beaux clichés. Alors que je roulais, je vis le nom d’un petit village et me rappela que l’on m’avait parlé d’un sentier qui montait et offrait une jolie vue. A la sortie, je retrouvai la petite route qui grimpait et me gara tout en haut, à l’orée d’une forêt. Je descendis en admirant effectivement le panorama que voici :

 

vignoble-3

 

Renard photogénique…

L’appareil photo sur le nez, j’entends un petit bruit derrière moi. Oh ! Un renard roux qui se ballade tranquillement. Je m’approche tranquillement de lui à quelques dizaines de pas. Renard me regarde, me toise et me tourne le dos. il part vers le bois et s’assied face à moi. C’est trop beau ! Sans réfléchir, je lui crie : “Attends joli renard, ne bouge pas, je change d’objectif !”  Je cours à la voiture juste derrière, le cœur battant d’excitation et peur qu’il s’enfuie pendant ma manœuvre. Ca y est, zoom en place, ça m’évitera de devoir m’approcher trop près de mon invité photogénique. Je me retourne et oui ! Il est toujours là, le petit rusé !

On aurait dit qu’il m’attendait, renard s’était couché. Me voyant armer l’engin, il se relève, se rassied pour la pause, puis commence à partir. je le choppe à l’orée de la forêt, mais, cadeau merveilleux du Ciel, il revient et gambade autour de moi en faisant style de ne pas me voir. Je déclenche tranquillement et j’ai même le temps de voir que le petit animal a perdu des poils sur le haut de la queue. Serait il malade ? C’est possible, le pauvre ! Il m’aura, en tout cas, permis de jolis clichés ci-dessous, avant de partir dans les vignes, sans ne pas me faire un dernier “Coucou !”

 

renardeau-2                     renardeau-4             renardeau-5                renardeau-6                renardeau-7                vignoble-1

 

un livre poetique…

Quel cadeau ! J’ai remercié abondamment Dieu qui avait planifié ce rendez-vous Divin en parlant à mon esprit le matin. Je sortis mon ordi pour travailler sur un banc au soleil. C’est bien un bureau des plus agréable avec cette vue et ce soleil encore chaud d’automne. Tout en méditant à cette rencontre inattendue, je décidais avant d’ouvrir un peu ma Bible pour méditer. A ce moment, dans mon cœur revient le passage du renard et des vignes. Je fais une brève recherche grâce à la concordance fin du livre et retrouve le passage dans le Livre du Cantique des Cantiques. C’est le livre des amoureux, du Bien Aimé et de la Sunamite, sa Bien-Aimée. Le livre sans doute le plus poétique de toute la Bible qui représente l’amour charnel et pur du couple mais également de Jésus et son église, c’est à dire ceux qui croient en Lui.  J’ai noté dans mon cahier toute cette journée magnifique car on n’a pas toujours l’interprétation de ce que veut nous dire le St Esprit. De temps, en temps, je relis les évènements ou je n’ai pas encore eu de réponses précises et les rapporte auprès de Dieu… Ce matin, alors que j’écoutais un petit témoignage d’un couple qui reprenait l’exemple de Manoach et sa femme, parents de Samson (juges 13). Et à la fin de l’enseignement, Jérémy reprit mon texte du renard dans les vignes et donna une explication qui vint étayer un peu plus ce que Dieu voulait me faire comprendre pour plus tard. (retrouvez l’émission sur EMCItv ici)

Il est tellement bon de rester sensible à l’Esprit qui parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre mais toujours sur la Vérité qu’est la Parole de Dieu. 

Et pour vous, quelle serait votre interprétation pour ce joli verset buccolique ? J’attends vos commentaire !

Donnez nous votre point de vue