Mon Ado part en vrille ! Au Secours !

Matthieu 11/28 : “ Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur et vous trouverez du repos pour vos âmes.”

Si cet article vous intéresse, c’est peut être bien que vous avez un ado  “un peu” difficile. Figurez vous que je suis passée par 5 crises d’adolescence, eh oui ! Je ne les ai pas toutes vécues de la même manière car différentes selon le tempérament de chacun de mes enfants. Mais rassurez-vous,( ou pas), on y passe tous avec plus ou moins de force et de tact. En voici une…

Quand la moutarde vous monte au nez….

C’était une belle journée comme une autre où on se réveille dès le petit matin avec un poids sur le cœur en se demandant ce qu’il va se passer aujourd’hui. L’heure de se lever pour le  lycée arrive, personne. On appelle…. l’heure de partir passe, mais  on n’a encore pas vu l’ado intéressé. Tiens, encore une panne de réveil ! Décidément. Pourtant l’anniversaire est passé et j’avais eu la bonne idée de lui en offrir un spécial. A l’heure dite, il s’éclaire doucement de la couleur choisie et émet des bruits de nature charmants. La pluie, la mer, les oiseaux… A priori, il a plutôt un rôle d’endormissement.. J’appelle, mais pas de réponse donc résiliée, je comprends que le moment de la confrontation va avoir lieu.

J’arrive devant la porte, baisse la poignée : fermée à clé !

– Ouvre la porte ! dis je encore calmement

– Non ! réponds mon ado boudeur.

Ouvre cette porte STP ! un peu moins calme.. Plus de réponse.

Mon Ado rebelle a décidé de ne plus sortir que furtivement pour ses besoins vitaux et quand j’ai le dos tourné. Ce sont des représailles car je lui ai ôté par punition un objet carré qui s’appelle IPad. Petit objet offert depuis des années par la région et qui provoque une dépendance très pénible. Cette situation vous parle ? Difficile de garder son calme, le sang bouillonne et les yeux deviennent révolver. Je respire un bon coup et je réfléchis.

 

Tigre en colère

 Les bons choix

Que faire ? Je me dis que si je participais à l’émission de JP Foucault  “Qui veut gagner des millions”, j’aurais droit à 3 choix :

Téléphoner à un ami : Ca s’est une très bonne idée ! Surtout si la personne peut prier pour la situation. Ca dégage le cœur et la tête 5 minutes, le temps de parler d’autre chose. Mais dès que le combiné est raccroché…. le problème est toujours là. Bon s’est toujours mieux que de sombrer dans des dépendances qui vont nous rendre la situation encore plus insoluble.

Le 50/50 : là, c’est quand vôtre ado se met à négocier avec vous. Je sortirai si… Sinon, je fais la grève de la faim et éventuellement je me tape tête contre les murs. Et là, on entend Boum Boum…. Mais je peux assurer que même si on a la faiblesse de céder pour essayer de rétablir le contact et la paix, ça ne marche pas.

L’avis du public : Même lorsqu’on se veut un peu discret sur ce qui se passe chez soi, il y aura souvent des fuites, normal. Donc, on analyse les avis donnés et bien intentionnés de la famille étendue, des voisins proches, des professeurs et CPE. “Faut fracasser la porte et l’ado ensuite.” Oui, bon, les conseilleurs ne sont pas les payeurs… “Bloquer la porte et l’empêcher de sortir.” J’ai mis une chaise mais elle est tombée… “Appeler la police qui viendront le sortir et l’amener à l’hôpital.”  Chez les fous ?… ”Allez voir un psy” Ok, mais faudrait il déjà qu’il sorte. Bon, j’ai beau tourner tout cela dans ma cabosse, je reste perplexe et mon corps ressemble a une machine détraquée. Mais il est l’heure de partir travailler et garder le sourire.

 

Une bien meilleure solution

Matthieu 6/6 : “Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret. Et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.”

Dans ces moments là, où tout semble sans solutions, que vous êtes désarmés devant des situations plus hautes que des montagnes, c’est la meilleure chose à faire. Dieu n’ignore rien de nous et n’est en rien indifférent à nos larmes qui coulent dans la douleur et le désespoir. C’est là, en sa présence que l’on trouve le réconfort, la force d’aller de l’avant avec cette joie et cette paix que personne d’autre ne peut nous donner, si ce n’est le Saint Esprit. C’est lorsque tout est déposé à la Croix du Christ que l’on se relève en ayant la certitude et la confiance que, de toute façon, tout est sous son contrôle et que rien n’arrivera sans sa permission.

La bataille contre les forces diaboliques surnaturelles qui voulaient anéantir le plan de Dieu pour notre famille a duré quelques longs mois remplis de péripéties, d’angoisses et de rebondissements. Des petits hauts et de grands bas, mais je continuais à proclamer la Victoire.  Alors que l’Esprit Saint m’avait révélé que nous devions déménagé et partir a des centaines de km et que ça révoltait mon ado,  Dieu a agit. Miraculeusement, du jour au lendemain, comme on se réveille d’un mauvais rêve, il est redevenu sensé. Ce n’est pas que l’idée le réjouissait, bien au contraire, mais la paix était revenue dans son cœur et dans le nôtre également. Nous avons migré dans notre nouvelle région, pris nos marques, intégrés, mais surtout, nous avons repris une merveilleuse entente. Cela me rappelle ce beau passage de la Parole de Dieu sur le combat spirituel :

Daniel 10/12-13 : “ Il me dit: Daniel, ne crains rien ; car dès le premier jour où tu as eu à cœur de comprendre et de t’humilier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues. Et c’est à cause de tes paroles que Je viens. Le chef du royaume de Perse (satan) m’a résisté vingt et un jours. Mais voici, Micaël, l’un des principaux chefs (des anges), est venu à mon secours et je suis demeuré là auprès des rois de Perse.”

Parfois, le combat est dur et si nos yeux spirituels s’ouvraient sur le Surnaturel, nous verrions beaucoup de guerres entre les anges de Dieu et les anges déchus. Mais Dieu a toujours la Victoire ! Il est le Créateur de tout être vivant, charnel ou spirituel.

 

repentance Jésus

 

Ne désespérez jamais !

Quelque soit votre situation familiale, professionnelle, physique, appuyez-vous sur Dieu. N’a t’il pas dit :

Nombres 23/19 : “ Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ?”

Matthieu 11/28 : “ Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur et vous trouverez du repos pour vos âmes.”

Notre esprit reçoit du Saint Esprit les directions que nous devons prendre. Lorsqu’elles sont révélées, n’hésitons pas, entrons dans nos destinées, pas après pas. C’est Dieu qui agit et fait ce qu’Il ordonne :

Philippiens 2/12 : “ Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement… car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.

Je vous laisse ici un excellent livre qui vous donnera des clés avec vos ados.

N’hésitez pas à partager vos expériences.

Donnez nous votre point de vue